NULL

Les trigger points : causes, symptômes et aperçu

Les trigger points sont de petits nœuds dans vos muscles.

Ils peuvent être à l’origine d’une douleur au point exact de leur emplacement mais également ailleurs dans le corps, même dans des régions éloignées du point d’origine et sans lien apparent.

Ils sont responsables de la majorité des syndromes de douleur, en particulier de la douleur myofasciale.

Cette douleur est souvent appelée Syndrome de douleur myofasciale (SDM).

Cela signifie simplement qu’il se produit un déclenchement de douleur des muscles et des fascias.

Malheureusement, ces points ne sont pas reconnus par certains thérapeutes comme déclencheurs de nombreuses douleurs.

Vous pouvez toutefois apprendre à traiter vous-même ces petites tensions douloureuses et tenaces en pratiquant l’automassage.

Je vous montre comment faire !

  • Sur cette page, vous allez découvrir les causes des trigger points et les symptômes qu’ils peuvent déclencher.
  • Vous trouverez les techniques pour se traiter soi-même sur une page dédiée. Là, outre des conseils pratiques que je vous présente, vous aurez un aperçu des points les plus courants et leur traitement.
  • Le lien se trouve au bas de cette page.

1. Informations importantes : ce que vous devez absolument savoir !

Dans la littérature spécialisée, une distinction est faite entre les trigger points et les « points sensibles », qui sont à l’origine de douleurs exclusivement locales qui ne rayonnent pas.

Dans la pratique, cette distinction n’est pas pertinente car les muscles sains ne sont pas douloureux quand ils sont soumis à une pression. À condition que celle-ci ne soit pas trop forte.

En l’absence de maladies graves, la sensibilité à une pression est généralement un signe de dysfonctionnement musculaire et un « appel » du corps, qui réclame ainsi que l’on prenne soin de la zone affectée.

Dans ce cas, un des outils les plus efficaces et puissants est l’automassage.

Si vous disposez de peu de temps aujourd’hui, rassurez-vous, chacune des sections ci-après est compréhensible en soi et ne nécessite pas d’avoir lu les autres.

Il suffit de choisir celle qui vous intéresse le plus !

Les trigger points peuvent induire un grand nombre de douleurs physiques.

Pourtant, ils ne sont pas responsables de tous les maux.

C’est un aspect particulièrement important à mes yeux. Permettez-moi donc de le répéter :

Les trigger points NE SONT PAS responsables de toutes les douleurs, même s’il existe beaucoup de livres et de nombreux thérapeutes voulant nous le faire croire.

Il est vrai qu’ils sont à l’origine de la plupart de nos douleurs physiques ordinaires. Il est aussi vrai qu’il est possible de soulager nombre de ces douleurs en traitant soi-même les trigger points.

Cependant, il ne faut pas les voir comme étant la cause principale de toutes les douleurs par manque d’information ou par ’ignorance, parce qu’ils ne le sont pas !

Mais ne vous méprenez pas. Les trigger points doivent impérativement être éliminés. Vous trouverez plus bas de plus amples informations à ce sujet.

2. Les causes

Les trigger points sont « uniquement » un élément déclencheur de nombreuses douleurs.

Leur origine se trouve dans les facteurs qui occasionnent ces nœuds musculaires.

Il s’agit presque toujours d’une surcharge musculaire aiguë ou chronique.

De telles surcharges peuvent se présenter sous de nombreuses formes. Les plus courantes sont …

2.1 La répétition constante de mouvements monotones

Lorsque vous effectuez des mouvements répétitifs, votre système nerveux déclenche toujours les mêmes unités motrices d’un muscle ; ce qui peut rapidement aboutir à une surcharge du des fibres musculaires concernées.

Cela survient surtout en cas d’absence de variation des mouvements ou de compensation de ces mouvements.

Par exemple

  • Les travaux de peinture
  • Les exercices d’entraînement de frappe dans les sports de balle
  • Le footing – surtout si le parcours et le terrain sont toujours les mêmes –

2.2 L’inactivité : le maintien prolongé d’un muscle dans une position raccourcie ou allongée

Notre corps est conçu pour être en mouvement, et pourtant, nous passons trop de temps assis.

Il en résulte que nos muscles ne bougent pas assez et restent soit dans un état de raccourcissement soit dans un état d’allongement permanent.

C’est peut-être un cliché, mais…

  • « Ne rien faire » est préjudiciable à vos muscles.
  • Votre système nerveux et vos muscles ont besoin d’exercice équilibré et de stimulation pour rester en bonne santé.

2.3 La surcharge aiguë due à une contrainte mécanique élevée

Une surcharge aiguë se produit généralement lors d’une forte contraction/tension des muscles.

Cela peut être inattendu, par exemple lorsque vous glissez sur du verglas et que vos muscles se contractent par réflexe afin de préserver votre équilibre, ou bien lorsque, intentionnellement, vous soulevez un objet trop lourd.

« Il n’y a pas que les trigger points »…

néanmoins, je dédie une grande partie de ce site à l’autotraitement de ces points. En effet, l’autotraitement soulage de nombreux problèmes et peut même souvent les résoudre.

En tout cas, un corps sans trigger points est souhaitable, car ces problèmes ne peuvent pas disparaître par eux-mêmes.

Au contraire, ces points sont soit actifs, soit latents et, dans les deux cas, ils influent sur le tonus musculaire, irritent votre système nerveux et provoquent des problèmes plus ou moins importants.

Je vais bientôt publier d’autres méthodes permettant d’atténuer et d’éliminer des douleurs musculaires et articulaires.

Elles permettront de compléter le travail sur les trigger points mais ne viendra pas le remplacer car les trigger points ne peuvent pas être éliminés volontairement – simplement par des exercices de coordination ou de respiration, par exemple.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans le chapitre suivant.

3. Caractéristiques et symptômes des trigger points

Outre la douleur, ces points situés dans les muscles se traduisent souvent par les symptômes suivants :

  • irritabilité accrue
  • relaxation retardée
  • fatigue plus rapide

Qu’est-ce que cela signifie ?

Le muscle en question se contracte trop fortement quand il effectue un certain mouvement ; ensuite, il récupère plus lentement et se fatigue plus rapidement.

La raison réside dans une consommation énergétique accrue et une activité neuronale excessive.

En des termes plus simples :

Le muscle affecté ne fonctionne pas comme il le devrait. N’étant pas assez efficace, il se retrouve fortement sollicité inutilement !

C’est un cercle vicieux qui ne peut être brisé qu’une fois les trigger points et des éléments déclencheurs supprimés.

À défaut, il peut conduire à une « paralysie » du muscle, qui se traduit par une « faiblesse musculaire ».

En réalité, le muscle n’est pas trop faible, il ne répond tout simplement pas comme il le devrait aux stimuli du système nerveux central.

C’est une sorte de mécanisme d’autoprotection qui protège les muscles et le corps contre toutes formes de travail « non-physiologique ».

4. Les appareils de massage

Pour traiter vous-même les trigger points, ayez recours à des appareils de massage.

Bien sûr, vous pouvez aussi vous masser avec les doigts, les poings ou les coudes, mais de nombreuses zones ne pourront pas être correctement atteintes sans l’aide d’un appareil de massage.

Vous vous crispez, sollicitez vos doigts de manière excessive et ne parvenez pas à vous détendre pendant le massage.

Il existe tout un éventail d’outils de massage pour se faciliter la tâche.

5. Aperçu– Se traiter soi-même

Vous pouvez traiter les trigger points vous-même, à condition que vous sachiez comment faire.

Les informations que je vous ai prodiguées dans les chapitres précédents ne seront pas d’une grande utilité si je ne vous montre pas également comment traiter vous-même ces problèmes.

C’est dans cette optique que j’ai mis en place un aperçu détaillé des conseils les plus importants en matière de-traitement à faire soi-même.

Une seule page ne permettant pas de traiter le sujet de manière détaillée, j’ai donc créé une page spéciale à cet effet.

Aller au sommaire