Douleurs musculaires et articulaires :
des informations et des exercices qui vont vous aider !

 

Bonjour et bienvenue sur Painotopia.

Je m’appelle Jan Lingen. Je suis spécialiste et thérapeute sportif et souhaiterais vous aider.

Êtes-vous sur cette page parce que vous souffrez de douleurs diverses ?

Je vais vous montrer comment les soulager vous-même dans de nombreux cas !

Ce site est très facile d’utilisation.

Choisissez sur le schéma ci-dessous la partie du corps où est localisée la douleur ou la zone la plus proche de celle-ci et suivez les instructions.

Vous allez pouvoir immédiatement prendre en charge votre douleur. Cependant, si vous le souhaitez, prenez le temps de lire plus avant ; vous découvrirez certainement quelques nouveaux concepts.

  • Jan Lingen

La cause la plus fréquente de douleurs musculaires ou articulaires

Dans plus de 90 % des cas, les douleurs musculaires et articulaires proviennent du mauvais usage ou de l’usage excessif que nous faisons de notre corps et de nos muscles.

Le fait de trop solliciter ses muscles entraîne une irritation du système nerveux – la station de contrôle de notre corps –, l’apparition de tensions musculaires et de trigger points.

À court ou à long terme, ces tensions musculaires et ces trigger points occasionnent des douleurs musculaires.

En outre, ils perturbent « l’équilibre muscles-articulations ».

Cela signifie que vos muscles tirent trop ou pas assez sur vos articulations. Ce déséquilibre provoque à long terme des douleurs articulaires.

Les conséquences

Il est donc important que vous arriviez à normaliser votre tension musculaire.

Vous pourrez y parvenir en massant vous-même certains muscles clés.

Pas de panique ! Ce n’est pas aussi difficile que cela en a l’air.

Pour chaque symptôme de douleur, je vous guiderai pas-à-pas pour effectuer l’automassage adapté.

Je vous donnerai toutes ces informations sous une forme claire et compréhensible.

Si toutefois vous deviez rencontrer des difficultés, contactez-moi via le formulaire de contact.

Et maintenant, commençons.

Cliquez sur la zone douloureuse du corps afin de découvrir comment vous débarrasser de vos douleurs.

Si vous avez le temps et êtes curieux, lisez cette page jusqu’au bout.

Quelques idées préconçues et courantes sur les douleurs musculaires et articulaires y sont répertoriées. Je suis sûr que vous y apprendrez des choses nouvelles.

Ce que vous devez savoir sur les douleurs musculaires et articulaires…

Je vais tout d’abord vous donner des explications et écarter quelques idées reçues largement répandues.

Les idées reçues sur les douleurs musculaires et articulaires :
médecins et thérapeutes recommandent les bons remèdes

C’est la plus fréquente des idées reçues.

Je n’ai pas du tout l’intention de remettre en cause les compétences et le bien-fondé des médecins ou des thérapeutes – cela remettrait en effet également en cause mon choix professionnel –, cependant vous devez savoir que ni les médecins ni les thérapeutes ne peuvent vous enlever vos douleurs. En tout cas, pas à long terme.

Les médecins, les kinésithérapeutes, etc. sont sans aucun doute capables d’atténuer vos douleurs, mais il est impensable d’imaginer qu’ils puissent vous en débarrasser complètement.

Ils procèdent plus à la manière d’enseignants qui cherchent à vous aider en vous donnant des clés et des cheminements possibles.

À vous ensuite de vous les approprier pour agir.

Les thérapeutes et les médecins servent donc en quelque sorte de catalyseurs.

Ils réduisent l’énergie dont vous avez besoin pour provoquer des changements. Ces changements favorisent la récupération de vos muscles et de vos articulations.

Ils vous accompagnent donc dans votre cheminement, mais ne peuvent pas agir à votre place.

Selon moi, votre bien-être est entre vos mains, et non pas entre celles des autres.

Si vous n’êtes pas d’accord sur ce point, alors ce site ne vous sera pas d’une grande utilité.

Si en revanche vous partagez mon point de vue et êtes disposé à vous consacrer un peu de temps, alors vous tirerez un immense bénéfice des informations et des exercices que je vais vous donner, j’en suis convaincu.

Mon objectif est de vous transmettre toutes les informations nécessaires pour vous permettre de soulager vos douleurs musculaires et articulaires, voire de les faire disparaître.

Les idées reçues sur les douleurs musculaires et articulaires :
le problème se trouve là où ça fait mal

Une autre idée reçue est que l’origine de la douleur se situe à l’endroit même où cela fait mal.

Dans la plupart des cas, surtout s’il s’agit de douleurs musculaires et articulaires, il faut en rechercher la cause dans des régions attenantes à la douleur, voire même dans des parties du corps bien plus éloignées.

Le Dr Janet Travell et ses confrères ont apporté une précieuse contribution à la médecine occidentale du XXe siècle en publiant leurs travaux sur les trigger points.

En soi, ces travaux ne présentaient rien de nouveau – ces points étant déjà connus sous d’autres dénominations dans le domaine –, cependant, la publication de ces remarquables travaux empiriques qui ont mis en évidence les symptômes causés par chaque trigger point ont permis de les faire connaître au plus grand nombre et de les vulgariser.

Les trigger points sont de petits nœuds dans les muscles, souvent palpables, qui peuvent causer des douleurs dans ces derniers et dans d’autres parties du corps, qui ne seraient pas impliquées au premier abord.

On estime que 99 % des gens ont quelque part dans leurs muscles des trigger points. Ceux-ci peuvent rester « tranquilles » et donc passer inaperçus pendant des années.

Un exemple

L’image à droite montre la zone douloureuse du muscle sous-épineux – un muscle situé à l’arrière de l’omoplate.

Comme vous pouvez le constater, les trigger points de ce muscle peuvent déclencher des douleurs à l’avant de l’épaule et du bras.

Même si ce muscle est responsable de douleurs dans le haut du bras, un traitement exclusif du bras restera sans effet et n’apportera aucun soulagement.

Peu importe si vous appliquez de la pommade antidouleur ou si vous vous faites masser par un thérapeute professionnel.

Si la douleur n’est pas traitée à la source, attendez-vous à ce que l’amélioration ne soit que passagère !

En outre, les trigger points peuvent entrainer des pathologies telles que des tendinites, bursites (inflammation des bourses séreuses), névralgies, tennis-elbows, etc. qui parfois s’installent.

Je vous en dirai plus à ce sujet dans la partie suivante.

Bien sûr, je vous montrerai sur ce site où les trigger points se déclenchent, quels en sont les symptômes et comment se débarrasser complètement de ces petits nœuds.

Douleurs musculaires et articulaires : les erreurs de diagnostic

Quand les gens souffrent de douleurs, ils consultent généralement un médecin ou effectuent des recherches sur Internet pour essayer d’obtenir des explications.

Souvent, on pose les diagnostics de l’arthrite, de l’arthrose, du tennis-elbow, du syndrome de conflit sous-acromial (CSA), etc., alors que des trigger points ou tout simplement une tension musculaire trop forte sont les déclencheurs de la douleur.

Bien sûr, on ne peut pas nier l’existence de telles maladies, mais dans de nombreux cas, il s’agit d’un mauvais diagnostic.

Le Dr Travell, qui a contribué à faire connaître les trigger points, prétend même que la plupart de nos douleurs quotidiennes – maux de tête, douleurs au cou, douleurs au genou, douleurs au dos, etc. – sont causées par les trigger points et que l’ignorance dans ce domaine conduit à de nombreux diagnostics erronés et des traitements inadaptés.

Cela ne signifie pas qu’il faut écarter l’arthrite, la bursite, la tendinite ou d’autres pathologies similaires lors d’un diagnostic.

Bien au contraire, cela montre l’importance que jouent souvent les trigger points et une tension musculaire trop forte dans le déclenchement de la douleur.

Les idées reçues sur les douleurs musculaires et articulaires :
pratiquer la musculation contre la douleur

Ce qu’il faut savoir : les muscles ont besoin d’être non seulement fortifiés mais aussi assouplis.

Des muscles forts et sains – souples et élastiques, et non pas durs et rigides – sont plus résistants lorsqu’ils sont entraînés mais ils ne devraient pas être seulement renforcés.

Nos muscles devraient être assez résistants pour faire face sans problème aux contraintes de notre quotidien mais …

… dans la plupart des cas, muscles et articulations sont douloureux en raison de tensions musculaires trop fortes et ces douleurs sont le résultat des conditions de traction entre les articulations, les tendons et les ligaments.

Lutter contre la douleur en pratiquant uniquement la musculation revient à vouloir éteindre le feu par le feu.

Pourquoi augmenter la tension d’une structure douloureuse, si celle-ci en est ou en a été le facteur déclencheur ?

Hormis que, dans la plupart des cas, cela n’aboutit à aucun résultat ou à des résultats peu satisfaisants, cela n’a pas vraiment de sens.

Le bon sens et la clairvoyance sont ici gages de réussite.

L’objectif est de normaliser la tension musculaire et d’éliminer les trigger points, tout en renforçant les muscles.

Il est possible de normaliser la tension musculaire en entraînant le système nerveux, qui est la station de contrôle de la tension musculaire.

Ce système nerveux peut être entraîné, et c’est ce que vous pourrez trouver sur le site Painotopia sous la forme d’automassages.

Ce qu’il faut savoir : si vous menez une vie sédentaire, il est important de tonifier vos muscles.

La musculation est alors fortement recommandée, car des muscles forts et sains sont plus résistants que des muscles faibles.

Dans tous les cas, vous devriez compléter cette musculation par des séances d’automassage et d’étirements pour conserver la souplesse de votre corps.

« Tu vieillis et le temps fait son œuvre. Il est tout à fait normal que ça fasse mal ici et là. Il faut t’en accommoder ! »

Les douleurs musculaires et articulaires, signes inéluctables du vieillissement ?

C’est ce que vous ont probablement souvent répondu le médecin, vos amis ou connaissances au sujet de vos douleurs musculaires et articulaires.

Et pourtant, c’est sûrement un mythe vieux comme le monde.

Bien sûr, il est vrai que les structures corporelles dégénèrent et s’affaiblissent au fil du temps.

Si ce processus de dégénérescence ne peut pas être arrêté, il peut toutefois être ralenti.

Il est vrai aussi que les douleurs musculaires et articulaires sont des conséquences du vieillissement, mais elles ne sont pas inéluctables.

C’est même tout le contraire.

Souvent, ces douleurs peuvent être évitées et sont même réversibles.

Tout est une question de mode de vie, de la manière dont nous occupons notre temps, plus précisément, de la manière dont nous vieillissons.

La différence est déterminante selon si nous vieillissons en mode sédentaire ou actif, si nous agrémentons notre quotidien de mouvements et de nouveaux apprentissages ou si, au contraire, nous échouons et nous abrutissons devant la télévision.

Les trigger points évoqués ci-dessus et la tension musculaire excessive sont les conséquences des abus que nous faisons subir à notre corps.

Ces abus peuvent revêtir différentes formes. Ce que toutes ces formes d’abus ont en commun sont leur caractère extrême.

Une « inactivité extrême » et un entraînement physique excessif – surtout pour « les partisans du moindre effort » – sont néfastes pour les muscles et les articulations.

Les deux structures, muscles et articulations, ne supportent pas d’être maintenues trop longtemps dans la même position ou soumis à l’effort sans interruption ni récupération.

Ces deux scénarios, l’inactivité et l’activité excessives, génèrent un excès de tension musculaire, de trigger points et, finalement, des douleurs, si aucun équilibre n’est trouvé.