NULL

Torticolis et raideur du cou : comment les soulager vous-même

Votre torticolis vous rend fou ?

Vous ne pouvez pratiquement plus tourner la tête et chaque mouvement est douloureux ?

Avez-vous l’impression de souffrir d’une cervicalgie et voulez-vous savoir quoi faire ?

Si c’est le cas, consacrez-moi quelques minutes.

Vous ne le regretterez pas !

La plupart du temps les problèmes sont dus à une sollicitation excessive des muscles qui entraîne des tensions.

Celles-ci peuvent à leur tour provoquer des douleurs et une réduction de la mobilité.

Vous devez donc détendre les muscles concernés.

L’automassage est un des meilleurs remèdes. Peut-être n’en avez-vous jamais entendu parler ni ne l’avez encore jamais essayé vous-même.

Croyez-moi, cela marche !

Personne ne connaît votre corps mieux que vous et vous savez exactement où cela « coince ».

Vous pouvez « libérer » votre nuque en la massant vous-même, même si pour le moment vous n’êtes pas tout à fait sûr de vous.

Pour ma part, je vais vous montrer comment le massage fonctionne et vous aider à repérer les petites tensions musculaires.

Essayez !

Essayez, vous n’avez rien à perdre.

Si vous avez encore des questions sur l’automassage après la lecture de cette page, n’hésitez pas à m’écrire.

Cette page est une mine d’informations sur les causes et l’autotraitement.

Si vous avez peu de temps, alors passez directement à la partie massage.

1. Torticolis et raideur du cou – Les causes

Vous souffrez d’un torticolis et pensez à une maladie grave !?

Cette crainte n’est justifiée que dans de rares cas, mais dans le doute, il vaut mieux consulter son médecin.

Surtout si la douleur se diffuse dans les bras et les mains ou si elle s’accompagne de fièvre, de maux de tête ou de douleurs le long de la colonne vertébrale.

Fort heureusement, les causes d’un torticolis ne sont pas de nature à mettre notre vie en danger.

Souvent, il s’agit de situations qui pèsent sur notre psychisme, de postures du corps inappropriées, de mauvaises habitudes ou d’un méchant coup de froid.

Toutes ces choses influent sur la tension des muscles et plus particulièrement sur ceux du cou.

Des situations qui nous affectent psychiquement, assiègent littéralement notre nuque.

Surtout si nous ne savons pas comment agir dans telle situation, si nous n’avons pas de solution de secours ou si nous sommes tiraillés entre plusieurs solutions possibles.

Une tension permanente conduit à la douleur.

Votre corps tire la sonnette d’alarme, vous rend attentif au problème et vous pousse à résoudre vos problèmes.

Si vous vous sentez dépassé, alors les muscles de votre nuque sont aussi excessivement sollicités.

Postures inappropriées et mauvaises habitudes :

  • Vous arrive-t-il de coincer votre téléphone entre votre oreille et votre épaule ?
  • Êtes-vous obligé de tourner la tête pour regarder l’écran ?
  • Exercez-vous une activité ou un sport qui vous oblige à regarder toujours vers le haut ?

Pour toutes ces choses, les muscles de vos vertèbres cervicales sont tendus, rapprochés ou étirés en permanence.

À long terme, cela entraîne des sollicitations excessives et des tensions.

En particulier lorsque vos muscles ne sont pas habitués aux charges, ne sont pas suffisamment entraînés, ou si vous ne pratiquez pas d’activités pour vous détendre.

De plus, les mouvements rapides du cou peuvent causer une cervicalgie lorsque votre cou est resté de façon prolongée dans la même position juste avant.

En effectuant un mouvement rapide de la tête, les fibres musculaires alors contractées sont brusquement étirées, ce que le corps prend pour une « menace » et ce à quoi il réagit par une forte tension pour protéger le muscle d’une distension.

Cela se produit surtout lorsque l’on effectue des mouvements alors que l’on est fatigué, ou bien de manière soudaine et inattendue.

Quels muscles sont le plus souvent tendus lors d’un torticolis, et comment les assouplir, c’est ce que je vous dévoile dans le chapitre suivant.

2. Torticolis : que faire ? Un automassage !

Muscles : muscles splénius, muscle élévateur de la scapula, faisceau supérieur du trapèze

Nous concentrons notre massage sur la partie arrière et latérale du cou car c’est à cet endroit que se situent les muscles responsables du torticolis.

Vous pouvez travailler cette zone avec une balle, vos doigts ou un Trigger Fairy.

Afin de protéger les doigts et pour rendre le massage agréable, nous utilisons le plus souvent possible le Trigger Fairy et n’avons recours aux doigts que lorsque c’est nécessaire.

Si vous n’avez pas de Trigger Fairy, vous pouvez lire sur les pages des différents muscles comment les masser avec les doigts (voir les liens plus haut).

Le massage que je vais vous montrer est similaire à celui décrit dans l’article « Éliminer les douleurs au cou et les tensions dans la nuque ».

Si, en plus du torticolis, vous éprouvez des tensions dans le bas de la nuque et au niveau des épaules, il est recommandé d’aller y jeter un œil.

Avant de procéder au massage, je vous conseille de commencer prudemment et d’attendre les réactions de votre corps.

Votre cou est une zone sensible.

Pratiquez des massages courts sans exercer trop de pression, surtout au début.

2.1 Automassage de la partie arrière et latérale du cou avec le Trigger Fairy

Pour cette zone, nous utiliserons des massages linéaires précis ainsi que la technique pression et mouvement.

  • Prenez le Trigger Fairy à deux mains et placez l’arc devant votre visage.
  • Posez la tête du Trigger Fairy directement sur/sous la base du crâne.
  • Pour bien sentir cette zone, mettez un à deux doigts au milieu de l’arrière de la tête.
  • Penchez la tête en avant et palpez la bande qui ressort.
  • Glissez le doigt un à deux centimètres vers la gauche ou la droite selon le côté que vous souhaitez masser. À partir de ce point, palpez les muscles des vertèbres cervicales, vers le bas.
1

1. Doigts au milieu de l’arrière de la tête et palpation de la bande.

2

2. Zone près de la bande. Palpation de la base du crâne.

3

3. Palpation des muscles du cou.

2.1.1 Automassage par massages linéaires précis

  • Exercez une petite pression sur les muscles des vertèbres cervicales et repérez les points douloureux avec le Fairy.
  • Procédez ainsi sur tout le cou, de haut en bas.
  • Dès que vous repérez un muscle douloureux, restez-y et effectuez de petits massages linéaires.
  • Une variante consiste à masser l’ensemble de la zone des cervicales en ralentissant le massage dès que vous repérez une tension.
1

Zone de massage supérieure : à la base du crâne.

2

Zone de massage inférieure : zone inférieure des vertèbres cervicales.

Remarque importante :

Il est très important d’exercer la pression du massage sur les muscles par l’arrière et latéralement. Ainsi, vous serez sûr de bien repérer toutes les tensions.

D’autant que les muscles latéraux du cou sont la plupart du temps responsables du torticolis.

Exercez une pression sur les muscles depuis l’arrière ainsi que sur le côté en maintenant la poignée du Trigger Fairy devant ou à côté de votre tête.

1

Pression de l’arrière : poignée vers l’avant.

2

Pression du côté : poignée sur le côté.

2.1.2 Automassage avec la technique pression et mouvement

Vous massez ici les mêmes zones qu’avec les massages linéaires précis.

Cette fois, vous ne faites pas qu’effleurer les muscles, vous les mobilisez.

  • Repérez les tensions musculaires douloureuses en exerçant une pression sur la zone concernée.
  • Dès que vous en trouvez une, restez sur cette zone et bougez votre tête.
  • Penchez votre tête très lentement d’avant en arrière, sur le côté et effectuez une rotation.
  • Persévérez sur les mouvements les plus douloureux mais sans augmenter la douleur !
  • Effectuez de très petits ou grands mouvements mais toujours très lentement.
  • Comme pour les massages linéaires précis, il est important d’exercer une pression depuis l’arrière et depuis le côté.
1

Tête inclinée

2

Tête en rotation

2.2 Automassage du faisceau supérieur du trapèze avec les doigts

Vous masserez cette zone en effectuant des roulements précis ou en utilisant la technique de pression et mouvement.

Dans les deux cas, vous utilisez vos doigts et la méthode de la pince, ou la technique du pouce et de l’index.

Veillez à saisir les muscles uniquement du bout des doigts et non pas avec vos phalanges.

Sinon, vous ne pourrez pas exercer assez de pression, ni travailler de manière assez précise et vos doigts seront très vite fatigués.

1

Attrapez votre colonne vertébrale à l’arrière avec le pouce et l’index.

Essayez de saisir le muscle et de le tirer en l’éloignant un peu du cou.

2

Il n’y a qu’un seul muscle que vous pouvez tirer dans cette zone.

Il va de la partie supérieure de la colonne vertébrale et descend jusqu’au tiers extérieur de la clavicule.

En haut, il est étroitement lié au cou et n’est pas plus épais qu’un crayon.

3

Au milieu du cou, il est plus simple de l’attraper avec la main opposée.

2.2.1 Automassage avec des mouvements de roulements précis

Pincez le muscle avec la technique de la pince et faites-le rouler entre vos doigts.

Procédez de la même manière avec tout le muscle et cherchez les points douloureux.

Faites rouler chacun de ces points plusieurs fois entre vos doigts.

2.2.2 Automassage avec la technique de pression et mouvement

  • Repérez les points douloureux du muscle comme décrit au-dessus.
  • Dès que vous en trouvez un, restez dans cette zone.
  • Effectuez maintenant de petits mouvements de la tête.
  • Penchez le cou sur le côté et effectuez une rotation.
  • Allez-y doucement afin de ne pas perdre le muscle.

Mon conseil : pratiquez un massage court avec cette technique et faites des pauses régulières. Sinon vous risquez de fatiguer vos doigts.

Merci beaucoup d’avoir lu cette page

3.Torticolis et raideur du cou – Durée et autres conseils

Combien de temps dure un torticolis ?

C’est assez individuel.

Chez certaines personnes, le massage agit tout de suite, chez d’autres au contraire cela dure une ou deux semaines avant que le cou ne soit à nouveau mobile.

En principe, les premières améliorations se ressentent très tôt.

Cela dépend…

  • de l’intensité des tensions
  • si vous trouvez les causes réelles et les soulagez
  • si vous les massez tranquillement et précisément.

Plus les tensions dans le cou sont fortes, plus elles mettent de temps à disparaître même si vous vous soulagez avec un automassage et l’effectuez correctement.

Le facteur temps et la paix intérieure jouent ici un rôle important.

Parfois vous pouvez aider à débloquer les tensions sans réellement accélérer leur disparition.

Surtout si vous n’en écartez pas les causes ni les facteurs qui les favorisent.

Les causes d’un torticolis sont, comme cela a été décrit au début, dues entre autres à des mauvaises postures et à un stress psychique.

Souvent les tensions ne s’atténuent que lorsque le stress retombe ou quand le problème est résolu.

Tant que le problème n’est pas maîtrisé, les muscles restent tendus, même s’ils sont massés correctement.

Dans ce cas précis, l’automassage ne soulage le cou que temporairement. Dans les cas difficiles, il est peu ou pas du tout efficace.

Il en va de même avec les mauvaises postures ou les mauvaises habitudes.

Si vous n’éliminez pas la cause, le problème réapparaitra à plus ou moins long terme.

Pour finir, la précision du massage est aussi très importante : vous ne viendrez à bout de votre torticolis que si vous repérez les petites tensions et les massez patiemment.