Muscles splenius capitis et cervicis : : douleurs et trigger points

Les muscles splenius de la tête et splénius du cou sont deux muscles de la colonne cervicale et de la colonne thoracique.

Ils sont très sensibles au stress émotionnel et déclenchent des maux de tête et des douleurs cervicales, chez de nombreuses personnes.

Les tensions et les trigger points dans ce muscle en sont responsables.

Toutefois, si vous êtes prêts à identifier les facteurs déclencheurs dans votre vie et à apprendre l’automassage, les tensions dans le cou et les mots de tête diminueront d’eux-mêmes et seront supprimés pour longtemps.

Vous apprendrez ici comment vous en êtes arrivés au point où ces muscles vous causent des problèmes, comment ceux-ci se manifestent et ce que vous pouvez faire vous-même !

1. Zones de douleur, symptômes et diagnostics différentiels

1.1 Zones de douleur

Les tensions dans les muscles splenius conduisent à une sensibilité locale à la pression et à des douleurs dans la zone du cou.

Celles-ci peuvent survenir au repos ou en cas de mouvements de la tête.

Les trigger points génèrent également ces symptômes mais peuvent causer en plus d’autres douleurs.

Les douleurs à la tête sont indiquées par X1 ainsi que les douleurs aux tempes et aux yeux.

Les douleurs aux tempes, X2 et X3, peuvent de plus être déclenchées par le trapèze.

Cela vaut la peine de chercher aussi de ce côté et, le cas échéant, de le masser.

1

Douleurs trigger points X1, X2 et X3

2

Douleurs trigger points X1

3

Douleurs trigger points X1, X2 & X3

1.2 Symptômes et troubles

Les tensions et les trigger points dans ces muscles conduisent souvent à un torticolis, en plus des douleurs.

Le fait de tourner la tête, c’est-à-dire la capacité de rotation surtout, est limité. Cela signifie que ces muscles peuvent conduire à un torticolis.

Remarque : en cas de torticolis, vous devez obligatoirement chercher le muscle élévateur de la scapula et le trapèze supérieur.

Avec les muscles splenius, ils peuvent faire que vous ne puissiez pratiquement plus tourner votre tête.

Si tel est le cas chez vous, je vous conseille de commencer par le massage avec précaution pour ne pas irriter encore plus les muscles déjà « tendus et stressés » ainsi que votre système nerveux.

2. Origine, approche et innervation

En principe, vous devez seulement savoir que ces deux muscles longent la colonne cervicale et la colonne thoracique.

  • Le muscle splenius de la tête est fixé sur l’apophyse mastoïde, l’os occipital de la colonne cervicale et de la colonne thoracique.
  • Le muscle splenius du cou parcourt un peu plus profondément et latéralement le muscle splenius de la tête et est fixé sur les trois premières vertèbres cervicales (C1 à C3) ainsi que sur les vertèbres thoraciques Th3 à Th6.
  • Ces muscles sont innervés à partir des segments C1 à C4, parfois C5.

3. Muscles splenius de la tête et splénius du cou : fonction

En termes généraux, ces muscles sont responsables des mouvements de votre colonne cervicale.

Fonction du muscle splénius de la tête/capitis

1

Une contraction des deux côtés du muscle, aussi appelée contraction bilatérale conduit à l’étirement/extension de la colonne cervicale.

2

Une contraction unilatérale, c’est-à-dire une contraction d’un seul côté conduit à la rotation du cou du même côté.

3

Les muscles montrent une activité maximale lorsque ces deux fonctions sont exécutées en même temps.

Fonction du muscle splénius du cou/cervicis

hals-lateralflexion-2
1

Une contraction bilatérale conduit ici également à étirer la colonne cervicale et la contraction unilatérale conduit à incliner latéralement la colonne cervicale.

4. Sollicitation excessive et formation de trigger points dans les muscles splénius de la tête et du cou

Comme pour d’autres muscles, des trigger points se contractent et se développent dans ses deux muscles…

  • s’ils sont surchargés de manière aiguë ;
  • s’ils sont constamment activés ;
  • si leurs fibres se trouvent pendant un long moment dans une position rapprochée.

Les surcharges aiguës ont surtout lieu en cas d’accidents, par exemple lors d’un accident de voiture. Pendant le choc, la tête est projetée rapidement vers l’avant.

Les muscles splenius seront, avec les autres extenseurs de la colonne cervicale, tirés dans la longueur très rapidement. De plus, ils se tendent par réflexe pour protéger la colonne cervicale.

Cela représente un stimulus mécanique très élevé pour vos muscles, conduisant souvent à l’apparition de trigger points.

On constate une activation constante de ces deux muscles pour tous les types de sport, dans lesquels on doit en permanence regarder vers le haut, par exemple, l’escalade. Le partenaire qui assure regarde constamment vers le haut pour garder le grimpeur à l’œil.

Cela conduit souvent à des tensions massives de la musculature du cou qui concernent également les muscles splenius.

Au quotidien, ce sont plutôt les artisans qui sont exposés à ces surcharges.

Pensez au nombre de fois où une personne doit regarder vers le haut sur un chantier pour surveiller ce qui se passe et à ce que fait un peintre lorsqu’il peint un plafond.

Nous constatons un rapprochement constant de ces deux muscles, surtout en cas de postes de travail non ergonomiques !

Un écran placé sur le côté conduit par exemple à laisser un côté de ses muscles splenius dans une position rapprochée constante, tandis que l’autre côté est en permanence étiré.

Si l’on reste longtemps dans cette position, et que l’on réalise ensuite un mouvement rapide, par exemple pour attraper le téléphone qui sonne soudainement et qui se trouve naturellement de l’autre côté, cela peut conduire à une tension du muscle.

5. Muscles splenius de la tête et du cou : palpation

Alors qu’il sera peut-être un peu difficile pour vous de palper le muscle splenius de la tête, vous ne serez probablement pas en mesure de sentir le muscle splenius du cou, étant donné qu’il est couvert par le trapèze supérieur et le sternocléidomastoïdien.

Ne vous laissez pas déconcerter par ces noms car vous n’aurez aucun problème pour masser ces muscles.

Je vous montre où placer votre main et ainsi vous y arriverez.

Muscle splenius de la tête/capitis : palpation

1

Posez un à deux doigts sur le sternocléidomastoïdien ou directement derrière le milieu de l’oreille. À présent, tournez votre tête du côté opposé et sentez la contraction d’un muscle sous vos doigts. C’est le sternocléidomastoïdien.

Faites glisser alors votre doigt d’environ 1 cm en direction de la colonne cervicale. Vous noterez la manière dont vous « glissez » sur le muscle et vous trouverez un petit creux.

2

Restez à cet endroit et tournez maintenant votre coup lentement de l’autre côté. À partir d’une rotation de 45 degrés environ de l’autre côté, vous sentirez la manière dont le muscle splenius de la tête se contracte sous vos doigts.

De cet endroit, vous pouvez palper le muscle sur quelques centimètres en bas, jusqu’à ce qu’il soit enfin caché par le trapèze.

6. Muscles splenius de la tête et du cou : automassage

Pour l’automassage de ces muscles, je vous recommande d’utiliser la technique pression et mouvement avec le Trigger Fairy.

De façon générale, je souhaite attirer votre attention sur le fait que vous devez commencer votre massage avec prudence dans cette zone.

  • La colonne cervicale est une région sensible.
  • Si vous exagérez, surtout avec la pression du massage, vos douleurs peuvent éventuellement s’aggraver temporairement et des vertiges pourraient survenir pendant quelques jours.
  • Maintenez vos séances de massage en exerçant une faible pression au début ; prêtez attention à la réaction de votre corps et vous n’aurez aucun problème.
  • Prenez le temps d’effectuer quelques séances de massage. En cas de doute, demandez simplement à votre kinésithérapeute.

6.1 Automassage avec le Trigger Fairy

Dans la mesure où le Fairy permet un travail et un dosage très précis de la pression du massage et où il ménage les doigts, il est particulièrement bien adapté aux massages des muscles splenius.

La technique de pression et mouvement ainsi que des mouvements de massage précis constituent la technique conseillée.

  • Placez le Trigger Fairy sur les muscles splenius.
  • Tenez le Fairy des deux mains.
  • Cherchez les points douloureux sur la musculature, tout en enfonçant légèrement le Fairy sur ceux-ci.
  • Dès que vous trouvez un tel point, massez-le…
  • Technique pression mouvement : … en effectuant de lents mouvements d’acquiescement et de refus avec la tête.
  • Mouvements de massage précis : … en passant sur le point douloureux un peu avant et un peu après.

Les images suivantes vous montrent différentes positions de massage.

1
2
3
4

Vos doigts sont aussi des outils très précis mais qui se fatiguent plus vite.

6.2 Automassage avec les doigts

  • Palpez le muscle splenius de la tête, comme vous l’avez déjà fait, et cherchez les points douloureux en mettant votre main en cuillère et en l’enfonçant dans le muscle.
  • Effectuez à présent quelques mouvements lents d’acquiescement et de refus avec la tête. Le muscle bouge ainsi sous vos doigts.
  • Concentrez-vous sur les parties les plus douloureuses des mouvements, arrêtez-vous à ces endroits sans toutefois maximiser la douleur. Ce n’est pas ce qui importe !
  • De cette manière, la zone de la colonne cervicale travaille très bien. Vous pouvez bien entendu aussi utiliser une balle.

Exemples de positions de massage

1
2

6.3 Automassage avec une balle de massage

Vous pouvez parfaitement travailler les parties les plus profondes du muscle splenius de la tête et du cou avec une balle de massage.

  • Placez la balle à côté de votre colonne et appuyez-vous contre un mur.
  • À présent, faites rouler la balle lentement et prudemment sur votre colonne cervicale et thoracique, jusqu’au milieu de l’omoplate environ et cherchez les points douloureux.
  • Faites rouler très lentement la balle sur chaque point que vous trouvez pour le masser.

Littérature

  • Calais-German, Blandine. Anatomy of Movement. Seattle: Eastland Press, 1993. Print
  • Davies, Clair, and Davies, Amber. The Trigger Point Workbook: Your Self-Treatment Guide For Pain Relief. Oakland: New Harbinger Publications, Inc., Print
  • Simons, David G., Lois S. Simons, and Janet G. Travell. Travell & Simons’ Myofascial Pain and Dysfunction: The Trigger Point Manual. Baltimore, MD: Williams & Wilkins, 1999. Print.
  • Schünke, Michael., Schulte, Erik, and Schumacher, Udo. Prometheus: Lernatlas der Anatomie. Stuttgart/New York: Georg Thieme Verlag, 2007. Print