NULL

Soulager soi-même les douleurs musculaires à la poitrine

Les douleurs musculaires à la poitrine sont souvent anodines et pas toujours un signe d’infarctus ou de cancer. Mais il est plus prudent d’aller consulter un médecin. Surtout si vous êtes une personne à risque.

Dans la plupart des cas, les douleurs à la poitrine sont causées par les muscles. Pour être exact, par une trop grande tension musculaire et/ou des trigger points dans les muscles.

Vous pouvez résorber vous-même ces tensions et trigger points et ainsi soulager vos douleurs de manière significative.

Sur cette page, je vous donnerai les instructions qui pourront vous aider à venir à bout de vos douleurs.

Cette page est entièrement destinée à vous montrer les exercices pratiques et le moyen d’éliminer la douleur. C’est pourquoi je vais vous épargner les informations « inutiles » et me concentrer sur les points qui vous donneront de réels résultats.

1. Douleurs musculaires à la poitrine : vous vous en débarrasserez ainsi

Les tensions et les trigger points sont souvent les déclencheurs d’une gêne musculaire inexpliquée. Dans le cas présent, il s’agit de douleurs thoraciques musculaires.

La plupart des gens ne savent pas qu’ils peuvent « chasser du muscle » toutes les tensions et tout nodule musculaire à l’aide de l’automassage, et ainsi les éliminer.

Dans le paragraphe suivant, je vous montre l’automassage des parties du corps et des muscles qui peuvent causer des myalgies thoraciques.

2. Douleurs à la poitrine : description de l’automassage

Il est inutile de masser un tissu musculaire souple et détendu. C’est pourquoi je vous recommande de passer en revue les zones ci-dessous pour tester leur sensibilité à la pression – et à la douleur afin de vous concentrer sur les zones concernées.

2.1 Douleurs à la poitrine : automassage de la zone du thorax

Muscles : grand pectoral, petit pectoral, sternal, subclavier

Les muscles principalement responsables des myalgies thoraciques se situent dans la région de la poitrine.

Il suffit souvent de les masser et de les libérer des trigger points pour atténuer la douleur et l’éliminer à long terme.

Commencez par la zone au milieu de la poitrine.

C’est là que se trouvent les fibres « moyennes » de votre grand pectoral – un grand muscle de la poitrine. Il est le déclencheur le plus fréquent des douleurs à la poitrine d’origine musculaire.

Le mieux pour ce muscle est d’utiliser une balle de massage.

  • Placez la balle de massage sur votre poitrine et appuyez-vous contre un mur.
  • Puis faites rouler la balle légèrement sur la poitrine et repérez les régions tendues et douloureuses.
  • Dès que vous en trouvez une, restez-y et faites rouler/massez cette zone 15 fois au maximum.
  • Augmentez la pression sur la balle peu avant le point douloureux, faites-la ensuite rouler dessus très lentement jusqu’à l’extrémité opposée, relâchez la pression, revenez en la faisant rouler en arrière et répétez le tout.
  • Procédez de cette manière sur chaque point sensible à la douleur de votre poitrine !

Maintenant, occupons-nous de la zone sous votre clavicule. Ici se trouvent le subclavier et le petit pectoral.

Lorsqu’ils sont tendus, ces deux muscles causent des douleurs musculaires à la poitrine.

Ces muscles peuvent être massés avec une balle, avec le Trigger Fairy ou avec les doigts.

Lors des massages avec les doigts, veillez à faire régulièrement des pauses et à faire des séances courtes afin de ne pas trop fatiguer vos doigts.

Commençons par le petit pectoral.

  • Placez votre accessoire de massage – balle, Trigger Fairy ou doigts – sur ou directement sous votre apophyse coracoïde.
  • C’est l’excroissance osseuse que vous pouvez sentir à l’avant de votre épaule.
  • Passez en revue les 5 à 8 centimètres situés en dessous, à l’oblique. C’est la zone où passe le petit pectoral.
  • Appuyez à nouveau sur les muscles et repérez les points tendus et douloureux.
  • Massez chacun de ces points par petits mouvements de massage linéaires. Commencez un peu avant et arrêtez-vous juste après le point concerné.

Automassage du petit pectoral avec une balle, avec le Trigger Fairy et avec les doigts

1

Balle de massage en-dessous de l’apophyse coracoïde.

Pliez vos genoux et effectuez ensuite de petits « roulements » verticaux.

2

Ou bien arrêtez-vous sur un point du muscle et levez plusieurs fois votre coude vers l’arrière.

3

Trigger Fairy

Maintenez le Trigger Fairy à deux mains et exercez une pression sur le muscle.

Massez chaque point douloureux par de petits mouvements tout en tirant le Trigger Fairy d’une extrémité à l’autre du point, un peu avant et un peu après.

4

Pour varier, prenez le Trigger Fairy d’une seule main et exercez une pression sur le muscle puis levez votre coude plusieurs fois vers l’arrière.

5

Mettez votre main en cuillère et repérez les points douloureux avec vos doigts.

Si vous en trouvez un, exercez une pression sur le muscle juste avant le point en question, passez ensuite avec vos doigts sur ce point, relâchez la pression, puis revenez à la position de départ, enfin, répétez l’opération.

6

Quinze mouvements de massage linéaires sont plus que suffisants pour une séance.

De plus, je vous recommande de soutenir la main qui masse avec votre main libre pour ménager vos doigts.

Procédez de la même manière avec la zone située juste en dessous de la clavicule.

  • C’est ici que se trouve le muscle subclavier.
  • Les points les plus sensibles sont le plus souvent situés juste avant le passage de la clavicule au sternum.
  • Par conséquent, prenez soin d’examiner toute la région du muscle – depuis l’apophyse coracoïde jusqu’au sternum.
  • Effectuez le massage par mouvements linéaires horizontaux, de gauche à droite.
  • Vous pouvez à nouveau utiliser vos doigts ou le Trigger Fairy comme accessoire de massage.

Automassage du subclavier avec les doigts et le Trigger Fairy (légende des images)

1

Automassage avec les doigts

2

Automassage avec le Trigger Fairy

2.2 Douleurs musculaires à la poitrine : automassage de la région avant du cou

Muscle : sternocléidomastoïdien

Ce muscle n’est pas aussi souvent impliqué dans les douleurs à la poitrine que ceux décrits dans le point 1.

Mais pour ne rien négliger, examinez-le tout de même, car des trigger points situés à cet endroit peuvent provoquer des douleurs à la poitrine.

Ne vous y attardez pas trop longtemps si vous ne trouvez pas de points sensibles.

Il s’agit ici du sternocléidomastoïdien. Ne vous laissez pas effrayer par ce nom.

Il suffit de savoir que c’est le gros muscle rond sur le côté de votre cou qui va de la clavicule à l’arrière de la tête.

Travaillez-le avec la technique du pouce et de l’index. Faites-le simplement rouler entre ces deux doigts.

  • Saisissez le côté de votre cou en formant une pince avec vos mains.
  • Puis tirez ce muscle-là vers l’extérieur. Dans cette position, vous pourrez le palper dans toute sa longueur.
  • Ensuite, recherchez à nouveau les zones douloureuses. Dès que vous en trouvez une, faites-la rouler lentement entre vos doigts, 15 fois au maximum.
  • Pendant le massage, si vous sentez un pouls sous les doigts, c’est que vous vous trouvez sur la grosse artère du cou. Ce n’est pas très grave. Relâchez et reprenez le muscle, sans toucher à l’artère cette fois.

3. Auto-évaluation pour éliminer efficacement vos douleurs à la poitrine

Pour éliminer vos douleurs musculaires à la poitrine, il est important de toujours réévaluer l’automassage.

  • Dans quelle zone avez-vous repéré les points les plus douloureux ? Cela vous indique où se situent vos principales zones à problèmes.
  • À quel endroit vos muscles étaient-ils souples et mous ? Vous n’avez pas besoin de masser ces endroits. Dans quelle zone le massage a-t-il le mieux réussi à atténuer la douleur ?
  • Expérimentez un peu les positions de massage tout comme les techniques et conservez ce qui donne les meilleurs résultats.