NULL

Traiter soi-même les douleurs sur le dessus de la tête

Vous avez mal de crâne, à savoir des douleurs sur le dessus de la tête, et ne savez pas quoi faire ?

Vous voulez savoir d’où proviennent ces douleurs et ce que vous pouvez faire ?

Si c’est le cas, vous pouvez peut être vous aider vous-même.

Les douleurs sur le dessus de la tête sont souvent provoquées par des muscles, comme la plupart des autres douleurs à la tête.

Pour être plus précis, elles proviennent des muscles tendus. Vous pouvez éliminer vous-même ces tensions et ainsi vous libérer de la douleur.

Comment ? Par un automassage !

À condition bien sûr que vos muscles soient bien responsables de la douleur, ce qui est souvent le cas.

Sur cette page, je vais vous montrer quels sont les muscles en cause et comment les masser vous-même.

Pour cela, vous n’avez pas besoin d’être médecin ou physiothérapeute, pas de panique. Vous pouvez y arriver !

Vous n’aurez besoin que de vos mains et éventuellement d’un petit bâton de massage. Le bâton de massage facilite indéniablement le massage, mais il n’est pas absolument nécessaire.

Vous êtes sceptique vis-à-vis de l’automassage ? Ne vous laissez pas déstabiliser. Avec un peu de pratique, vous réussirez votre massage et ses effets vous étonneront.

1. L’automassage

Douleurs sur le dessus de la tête : description de l’automassage

Les deux muscles évoqués se situent sur le côté et à l’arrière du cou et s’appellent sterno-cléido-mastoïdien et splénius de la tête.

Ne soyez pas effrayé par ces noms car vous n’en aurez pas besoin pour le massage. Je voulais cependant les évoquer afin de vous donner un aperçu complet.

Maintenant, au travail !

Massez les quotidiennement jusqu’à disparition de la douleur.

Le massage peut être très douloureux et le sera certainement. Mais vous en conservez le contrôle puisque vous le réalisez vous-même.

Sur une échelle de la douleur de 0 à 10, 0 signifie aucune douleur et 10 une douleur insoutenable.

Pendant le massage, vous devriez vous situer entre 4 et 7.

Si des trigger points sont présents dans les muscles alors il se peut que la pression exercée lors du massage sur le muscle concerné provoque ou renforce « VOS douleurs ».

C’est le signe que vous massez au bon endroit.

1.1 Douleurs sur le dessus de la tête. Étape 1 : automassage du sterno-cléido-mastoïdien

Il s’agit ici du gros muscle sur le côté de votre cou qui va du sternum en passant par la clavicule jusqu’à l’arrière de la tête.

Pour pouvoir le masser, procédez ainsi :

  • Placez un doigt sur le haut de votre sternum et essayez de palper le tendon du sterno-cléido-mastoïdien.
  • Pour trouver le muscle, déplacez votre doigt d’environ 2 à 3 centimètres vers le haut et vous pourrez le saisir entre les doigts.
  • Suivez-le à partir de là sur toute sa longueur jusqu’à l’arrière de la tête.
  • Exercez une pression sur ce muscle en le faisant rouler entre vos doigts et repérez ainsi les points douloureux.
  • S’il est contracté, cela peut être très désagréable.
  • Mais ne vous arrêtez pas pour autant. Si un muscle vous fait mal, dans 90 % des cas, c’est le signe d’une grande tension et donc que vous devez le masser et l’assouplir.

Utilisez la technique du pouce et de l’index et faites rouler chaque point douloureux environ 10 fois entre vos doigts.

Ou utilisez la technique pression et mouvement. Appuyez sur le muscle et bougez votre tête très lentement dans toutes les directions possibles.

Concentrez-vous sur les mouvements douloureux mais sans augmenter la douleur.

Au début, vous aurez peut-être l’impression que c’est trop, et vous n’arriverez à faire rouler chaque point que 5 fois ou à bouger la tête que peu de fois.

C’est normal ! Au cours des prochains jours et semaines, les douleurs s’atténueront et le massage deviendra plus agréable.

Examinez très attentivement l’ensemble du muscle et assurez-vous de travailler tous les points sensibles lors des prochaines séances de massage.

Si vous sentez votre pouls sous les doigts pendant le massage, alors vous vous trouvez sur l’artère du cou.

Relâchez la pression et saisissez le muscle de nouveau, cette fois sans toucher à l’artère.

Ne massez surtout pas l’artère !

Vous pouvez aussi travailler le muscle sterno-cléido-mastoïdien avec le Trigger Fairy. Placez la tête du Fairy à l’extrémité supérieure du muscle, derrière l’oreille et en dessous de votre crâne.

À partir de là, effectuez de petits massages lents tout en repérant les points douloureux.

Pour ne pas dévier du muscle, vous devez procéder au massage de manière diagonale, puisque le muscle part lui-même en diagonale. Précisément à partir de l’arrière de votre oreille jusqu’au sternum.

Vous pouvez aussi alterner en utilisant la technique pression et mouvement.

1.2 Douleurs sur le dessus de la tête : Étape 2 : automassage du muscle splénius de la tête

Le muscle splénius de la tête est le deuxième muscle auquel vous devez prêter attention. Il se trouve à l’arrière de votre cou et est un peu plus difficile à trouver que le sterno-cléido-mastoïdien.

Ce n’est pas grave, vous devez juste savoir où masser. Si vous voulez avoir plus d’informations, référez-vous au guide au bas de la page qui vous montrera comment repérer ce muscle.

Vous pouvez utiliser vos doigts ou le Trigger Fairy comme accessoire de massage.

Faites des gestes précis pour bien masser le muscle ou utilisez la technique pression et mouvement.

  • Lors de massages précis, commencez un peu avant et arrêtez-vous juste après le point douloureux et effectuez max. 15 passages courts et lents.
  • Si vous utilisez la technique pression et mouvement, appuyez sur le muscle et effectuez environ 20 mouvements larges et lents comme si vous hochiez de la tête (mouvements de oui et non).

Pour ménager vos doigts, je vous recommande le Trigger Fairy. De plus, le massage est plus facile à exécuter pour la main avec le bâton. Cela signifie qu’il sera plus efficace et que vous viendrez plus vite à bout de la douleur.

  • Placez la tête du Fairy directement sur le muscle à côté des vertèbres cervicales.
  • Repérez tous les points douloureux dans l’ensemble de la zone près des vertèbres cervicales en appuyant sur les muscles.
  • Exercez une pression une fois sur l’arrière et une fois sur le côté.
  • Massez les points sensibles par des mouvements de massage linéaires précis ou la technique pression et mouvement.

Palpez le muscle splénius de la tête avec les doigts.

  • Mettez un doigt sur la partie supérieure de votre sterno-cléido-mastoïdien, donc à l’arrière de votre tête.
  • Tournez votre tête doucement vers le côté opposé. Par ce mouvement, le muscle sterno-cléido-mastoïdien se tend.
  • Déplacez votre doigt d’environ un centimètre en direction de vos vertèbres cervicales, jusqu’à ce que vous sentiez un petit creux. Restez-y.

Automassage du muscle splénius de la tête avec vos doigts

  • Tournez ensuite votre tête dans la direction opposée. Dès que vous aurez effectué une rotation d’environ 45° voire plus sur l’autre côté, vous sentirez un muscle se tendre sous votre doigt. C’est le splénius de la tête.
  • À partir de cet endroit vous pouvez le suivre quelques centimètres vers le bas, jusqu’à ce qu’il soit caché par d’autres muscles de votre cou.
  • C’est surtout en penchant le menton vers la poitrine que vous pourrez sentir un trop plein de tension musculaire.
  • Concentrez-vous prioritairement sur les parties douloureuses du muscle.
  • Si vos mains ne sont pas assez fortes, faites régulièrement des pauses.

2. Douleurs sur le dessus de la tête et auto-évaluation

Votre auto-évaluation est importante.

  • Comment vous sentez-vous après le massage ?
  • Quelles techniques vous ont fait progresser et lesquelles vous donnent l’impression d’avoir mal fait ou de ne rien vous avoir apporté ?

Évaluez régulièrement les résultats de votre automassage, expérimentez…

  • la position des doigts ou du Fairy ;
  • la fréquence du massage ;
  • le nombre de massages, etc.

Conservez ce qui vous donne les meilleurs résultats.

Merci d’avoir pris le temps de lire ces informations, j’espère vous avoir aidé à soulager vos douleurs sur le dessus de la tête.