NULL

Éliminer soi-même le mal de tête frontal

Le mal de tête frontal est souvent provoqué par des tensions et des trigger points présents dans vos muscles, mais des techniques simples peuvent vous permettre de le soulager et de l’éliminer durablement.

Il faut juste savoir comment!

Les trigger points et les tensions musculaires ne disparaissent pas d’eux-mêmes.

Au contraire : si vous ne faites rien, ils peuvent perdurer pendant des années et entraîner des douleurs plus ou moins fréquentes.

Dans le cas présent, un mal de tête frontal.

Bien sûr, l’origine de votre mal de tête peut être liée à une maladie systémique ou à un dommage structurel de votre crâne – dû par ex. à un accident.

Mais heureusement, c’est rarement le cas.

Sur cette page, je me consacre aux maux de tête d’origine musculaire.

1. Mal de tête frontal : l‘’automassage

La plupart du temps, vous pouvez venir à bout vous-même de trigger points et de muscles contractés, par un automassage.

Les trigger points réagissent bien à un massage précis et peuvent être « chassés par un massage » hors des muscles.

On peut également diminuer un trop plein de tension musculaire par un automassage car, par la pression exercée sur les muscles, vous « communiquez » avec votre système nerveux.

Votre système nerveux est la station de contrôle de votre corps, et ainsi, de votre tension musculaire.

Massez-vous quotidiennement jusqu’à disparition de la douleur !

Ci-dessous, je vous conduis pas à pas à travers les automassages de certains muscles et zones de votre corps qui peuvent provoquer potentiellement des maux de tête frontaux.

Ne vous laissez pas déstabiliser par l‘emploi occasionnel de terminologie spécifique.

Vous comprendrez tout et saurez aussi quoi faire.

La première étape consiste à repérer les muscles tendus et sensibles au toucher et ensuite à les masser correctement.

1.1 Mal de tête frontal : automassage de la zone avant et latérale du cou

Muscle : sterno-cléido-mastoïdien

Le muscle sterno-cléido-mastoïdien est le muscle qui se trouve sur le côté de votre cou et qui est souvent responsable des maux de tête frontaux.

Il se compose de deux faisceaux dont vous pouvez tester la sensibilité à la pression et aussi masser si besoin.

Le premier faisceau – aussi appelé partie sternale – part du sternum jusqu’à l’arrière de la tête.

Placez votre main en forme de pince afin de saisir et le sentir le muscle.

Commencez par le tendon à l’extrémité supérieure du sternum qui se raccorde au muscle quelques centimètres plus loin.

Faites rouler le muscle sterno-cléido-mastoïdien entre vos doigts et repérez les points douloureux.

Examinez-le sur toute sa longueur jusqu’à l’arrière de la tête. Massez chaque point douloureux en le faisant rouler entre vos doigts max. 15 fois, en utilisant la technique du pouce et de l’index.

Examinez le muscle des deux côtés de votre cou car il projette souvent le mal de tête frontal sur le coté opposé.

Si lors du massage ou de l’examen, vous sentez votre pouls, c’est que vous vous vous trouvez sur une artère du cou.

Relâchez et saisissez à nouveau le muscle, sans toucher à l’artère cette fois, puis continuez le massage.

Procédez de la même manière avec l’autre faisceau – la partie claviculaire – du sterno-cléido-mastoïdien.

Celui-ci part de la clavicule et est recouvert quelques centimètres plus loin par la partie sternale du muscle.

Placez vos doigts en forme de pince sur le tiers intérieur de votre clavicule et massez le sterno-cléido-mastoïdien situé à cet endroit.

Vous pourrez le remonter seulement sur quelques centimètres puisqu’il est ensuite recouvert par la partie sternale du muscle.

Repérez dans cette zone les points douloureux et massez les max. 15 fois avec la technique du pouce et de l’index.

1.2 Mal de tête frontal : automassage du visage

Muscle : grand zygomatique

Le muscle grand zygomatique est un muscle du visage.

Il va de l’arcade zygomatique à la bouche et il est également connu comme muscle du rire puisqu’il fait remonter le coin de la bouche.

Cependant, il peut aussi provoquer des maux de tête frontaux, c’est pourquoi nous allons nous intéresser à lui.

Tout d’abord, palpez votre arcade zygomatique/l’os malaire. C’est l’os que l’on peut sentir sur le côté de l’orbite oculaire. Essayez de palper son bord inférieur.

Saisissez-le comme avec une pince par le côté du muscle.

Vous devrez sûrement réessayer plusieurs fois avant de l’attraper entre vos doigts.

Testez cette position et vous réussirez à coup sûr.

Ensuite palpez et repérez les zones douloureuses du muscle, depuis le zygomatique jusqu’ au côté de votre lèvre supérieure et massez chaque point max. 15 fois par des roulements en utilisant par ex. la technique du pouce et de l’index.

1.3 Mal de tête frontal : automassage du front

Muscle : frontal

Le muscle frontal est un muscle fin rendant la peau de la tête mobile – par ex. lors du froncement des sourcils – et il est souvent à l’origine de maux de tête frontaux en cas de tensions.

Il n’est pas directement palpable mais devient sensible à la pression en présence de tensions ou de trigger points.

Repérez la zone sensible sur la partie concernée du front, juste au-dessus de la base « intérieure » du sourcil, et massez avec la technique des doigts en cas de point douloureux.

Massez par petits mouvements courts, d’une extrémité à l’autre du point douloureux, en partant juste avant et vous arrêtant juste après.

Répétez l’opération 15 fois tout au plus lors d’une séance.

1.4 Mal de tête frontal : automassage de la nuque

Muscle : semi-épineux de la tête

Bien que ce muscle puisse provoquer des douleurs au front, il est relativement rare qu’il en soit à l‘origine.

Je l’aborderai tout de même afin de vous donner un aperçu complet.

Il s’agit d’un muscle des vertèbres cervicales recouvert par d’autres muscles du cou.

Il est donc difficilement palpable sous les doigts, mais il devient sensible à la pression en cas de tensions ou de trigger points.

Ces derniers se situent alors directement à la jonction entre les cervicales et le crâne.

Repérez si la zone est sensible à la pression et massez-la avec les doigts ou le Trigger Fairy.

L’inconvénient du massage avec les doigts est qu’ils se fatiguent assez vite.

Restez très prudents dans cette zone, préférez les tout petits massages au début et observez comment votre corps réagit.

Si vous êtes trop dynamique, vous risquez d’avoir des vertiges et des nausées pendant quelques jours.

Pour masser le muscle semi-épineux de la tête, placez le Fairy sur les muscles des vertèbres cervicales.

Exercez une pression sur les muscles avec le Fairy tout en hochant lentement de la tête – par des mouvements de oui et de non.

Exemples de positions de massage avec les doigts

1

La partie à masser se situe ici en haut.

2

Soutenez la main qui masse.

Exercez une pression sur les muscles tout en hochant lentement la tête – lents mouvements de oui et non.

Je vous remercie d’avoir lu ces informations, et espère qu’elles vous permettront de soulager vos douleurs frontales.